Chronique: Raiponce – L.P. Sicard

Bonjour à tous,

Je suis très contente de vous retrouver aujourd’hui pour une nouvelle chronique, il s’agit d’encore un conte interdit en le second de L.P. Sicard. Etant donné que Raiponce est mon Disney favoris, je me suis dit pourquoi pas tester ce livre-ci.  Je sais que ça n’a vraiment rien à voir avec le Disney, mais je voulais voir le côté dark de Raiponce, et je n’ai vraiment pas été déçue, je vous laisse maintenant avec la suite de cette chronique.

img_5243

Résumé: 

Par cette réécriture horrifique du conte célèbre Raiponce, engouffrez-vous au coeur d’un abîme où les masques de monstre et de victime couvrent le même visage ; où tous, y compris les sauveurs, n’échappent pas aux règles qui dictent l’abomination humaine.

Un incendie mortel dans un hôpital psychiatrique pour enfants.

Des jeunes femmes qui disparaissent de manière inexpliquée.

Une adolescente capturée à son tour par un être défiguré qui se plaît à lui brosser sauvagement les cheveux au creux d’une mine désaffectée.

Un chasseur psychopathe découvrant par hasard le repaire du monstre.

Et l’horreur sanglante qui s’englue dans les mèches blondes de ce trophée vivant.

Mon avis:

Dans ce livre, on peut oublier tout ce qu’on sait sur Raiponce, la jolie jeune fille à la longue chevelure qui a été enlevée étant bébé pour pouvoir bénéficier des bienfaits de sa chevelure magique par sa « mère », une parfaite inconnue. Dans celui-ci, on parle bien de cheveux, de méchante sorcière, mais également de déformation, de démence, de disparition et d’enlèvement, mais pas que d’une seule personne, de plusieurs jeunes filles.

Jacinthe en fait partie, elle a 13 ans, elle recherchait des sensations fortes, et est partie explorer un hôpital psychiatrique pour enfants abandonnées, car il a brûlé il y a quelques années maintenant. Elle est partie avec 2 de ses amis, Tommy et Joanie, mais ce qu’ils ne savaient pas, c’est que cette exploration sera la dernière pour plusieurs d’entre eux.

Pendant ce temps, un chasseur découvre son côté obscur, il découvre que la vue du sang et le pouvoir qu’il ressent quand il ôte la vie d’un animal est galvanisant pour lui, ça l’excite même. Rob avait déjà eu des penchants meurtrier par le passé, mais n’a jamais été jusqu’au bout, jusqu’à ce fameux soir de chasse où il était parti avec son ami Paul.

Jacinthe va croiser le chemin de la vilaine sorcière, totalement défiguré, elle va la retenir captive parmi tant d’autres jeunes filles. La question qu’on se pose, c’est, va-t-elle s’en sortir vivante?

Ce livre fut un de mes préférés des contes interdits que j’ai lu depuis le début. J’ai vraiment beaucoup aimé la tournure de l’histoire, au début, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, je dois être honnête, je me suis demandé ou j’étais tombé, car au début, c’est l’histoire du chasseur Rob, c’est vrai que c’est tout de même assez glauque cette partie-là. Certains passages sont quand même assez sale, car il y a quand même certains détails assez perturbants, mais quand je suis vraiment rentré dans l’histoire et que j’ai appris à connaître le personnage de Jacinthe, c’est là que j’ai vraiment énormément aimé ce livre.

Un détail qui m’a frappé c’est que les personnes qui sont enlevées par la sorcière ont toutes des noms de fleurs, maintenant, ce qu’elle fait de ses prisonnières est vraiment trop horrible, je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même. En même temps, cette sorcière a également une histoire derrière tout ça, on en sais un peu plus à son sujet grâce à Jacinthe justement, mais cela n’excuse pas ce qu’elle fait subir à ces pauvres filles.

J’ai bien aimé le style d’écriture également, ce livre est mon second de cet auteur dans cette collection et je n’en suis pas déçue. C’est un livre qui se lit assez vite, il est addictif à souhait, car on a toujours envie de savoir plus et d’enfin connaître le fin mot de l’histoire. Les personnages vont de mésaventures en mésaventures, on aimerait tellement pouvoir les aider à se sortir des griffes de la monstrueuse sorcière. La fin est tout de même assez prévisible, je vais dire, mais je ne m’en plains pas, l’histoire en elle-même est assez originale.

Si vous êtes à la recherche d’une lecture qui vous donne la chair de poule (mais pas dans le bon sens), que vous n’avez pas peur du noir et que les sorcières ne vous font pas peur, alors cette lecture est faite pour vous.

Publié par leslecturesdangelique

Grande passionnée de lectures depuis mon plus jeune âge, je vous fais partager ma plus grande passion. J'espère que celui-ci vous plaira.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :