Chronique: Que serais-je sans toi? – Guillaume Musso

Bonjour à tous,

Vous ne pouvez pas savoir comment ça me fait du bien de revenir un petit peu parmi vous, je n’arrive toujours pas à gérer mon emploie du temps, mais j’essaie de revenir petit à petit. Une vidéo est également en préparation pour sur ma chaîne. Je reviens enfin aujourd’hui pour vous proposer ma chronique sur Que serais-je sans toi de Guillaume Musso.

0C4ACFFE-0C26-4AA6-9D6A-599CC6F1752E

 

Edition: Pocket

Auteur: Guillaume Musso

Date de sortie: 17/12/2009

Pages: 362

Thèmes: Fiction – Contemporain

 

Des toits de Paris au soleil de San Francisco 

Un premier amour qui éclaire toute une vie

Un dénouement magistral et bouleversant

Gabrielle a deux hommes dans sa vie. L’un est son père, l’autre est son premier amour. L’un est un grand flic, l’autre est un célèbre voleur. Ils ont disparu depuis longtemps, laissant un vide immense dans son coeur. 

Le même jour, à la même heure, ils surgissent pour bouleverser sa vie. Ils se connaissent, ils se détestent, ils se sont lancé un défi mortel. Gabrielle refuse de choisir entre les deux, elle voudrait les préserver, les rapprocher, les aimer ensemble. Mais il y a des duels dont l’issue inéluctable est la mort. Sauf si…

Comme vous le savez, je suis une grande adepte de l’univers de Musso, je pense, que je n’ai jamais été déçue par un de ses livres, je me suis donc laissée tentée par Que serais-je sans toi, je vous avoue, que je résumé m’a énormément intrigué, dés le départ. Et honnêtement, je n’ai pas du tout été déçue du voyage.

Comme à son habitude, Musso nous fait voyager dans différents univers, des univers parallèle, qui peut redonner l’espoir. Une belle preuve d’amour dans ce livre, j’adore ça.

Dans ce livre, on fait la connaissance de Martin Beaumont, un jeune Français qui se retrouve à San Francisco, et qui fait la connaissance de Gabrielle, de qui il va tomber éperdument amoureux. Il va retourner en France et continuer à lui écrire et à l’appeler jusqu’à ce qu’elle se décide à ne plus répondre.

On le retrouve quelques années plus tard, et il est toujours fou amoureux de Gabrielle, elle vit toujours à San Francisco et rêve de retrouver Martin, car elle est toujours folle amoureuse de lui après autant d’années.

Martin est policier, et il traque Archibald, un célèbre voleur de tableaux et d’objets d’art en tout genre. Archibald à la soixantaine et à un lien avec Gabrielle, c’est son père. La traque d’Archibald, va conduire Martin à San Francisco, où il retrouvera Gabrielle après tant d’années.

Ils se retrouvent alors embarqués dans de folles aventures, entre père et fille, petits amis et policier-voleur. Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que cette aventure a pour seule échappatoire la mort…

Comme d’habitude, j’ai adoré entrer dans l’univers de Guillaume Musso, j’ai été embarquée dans l’histoire dès le début. On a envie d’en connaître plus de l’histoire et de ce qui se passe. J’ai été énormément triste de quitter cet univers et de terminer ce livre, je n’avais plus autant aimé un livre depuis longtemps maintenant.

Les personnages sont attachants à leur manière et j’ai beaucoup aimé le cadre dans lequel évolue cette histoire, je suis une grande passionnée des Etats-Unis et un de mes plus grands rêves est de visiter ce pays. Quand je lis un livre de Musso, j’ai toujours un peu l’impression de voyager jusque là-bas. Martin est quelqu’un d’attachant qui malheureusement reste coincé dans le passé et qui à peur de l’avenir et d’aimer. Gabrielle quant à elle, découvre que son père est en vie après une trentaine d’années et essaie de nouer des liens avec lui. Ce que je ne pense pas que j’aurai personnellement. Je lui tire mon chapeau. Archibald est lui également attachant, car c’est un homme d’une soixantaine d’années, et qui rêve de renouer avec sa fille après autant d’années. La seule personne qu’il n’a jamais aimé est Valentine, la mère de Gabrielle.

J’ai été bouleversée par la fin de ce livre, si vous l’avez lu, vous comprendrez pourquoi. Un amour ne meurt jamais tant qu’il y a quelqu’un pour entretenir cet amour. L’amour et la mort n’ont que deux lettres de différent. Dans ce livre, l’auteur démontre que tant qu’on aime deux personnes s’aiment, même la mort ne peux pas les séparer.

J’ai trouvé ce livre, émouvant et touchant, et tellement addictif. J’ai beaucoup aimé et ça m’a renouer avec la lecture pour le moment. J’aime beaucoup l’univers de Musso et je lis ces livres avec très grand plaisir.

MA NOTE/ 5/5

09932-5

Publié par leslecturesdangelique

Grande passionnée de lectures depuis mon plus jeune âge, je vous fais partager ma plus grande passion. J'espère que celui-ci vous plaira.

Un avis sur « Chronique: Que serais-je sans toi? – Guillaume Musso »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :